femme enceinte et enfant

 

Il n’est pas rare chez les enfants de 1 à 3 ans de ressentir une certaine jalousie lorsque arrive un petit frère ou une petite soeur. Si l’esprit de compétition est normal et commun entre frères et soeurs, il faut être vigilant avec la jalousie, qui peut atteindre parfois des proportions démesurées. Tentons de comprendre ce phénomène très répandu et de trouver des moyens de prévention.

Causes

Dans la plupart des cas, la mère représente le centre gravitationnel pour un enfant d’âge préscolaire. Particulièrement lorsque la femme reste au foyer, c’est avec celle-ci qu’il passe la majorité de son temps, et malgré son jeune âge, il développe une forme de dépendance affective tout ce qu’il y a de plus normal. L’annonce de l’arrivée prochaine d’un bébé peut à elle seule entraîner de l’incertitude chez votre aîné. Même si la mère s’occupe toujours de son enfant pendant la grossesse, il n’est plus le centre d’attention exclusif. Et comme la grossesse peut entraîner certaines douleurs, parfois très aiguës comme dans le cas d’une inflammation au nerf sciatique, l’enfant peut développer une forme de haine envers son futur frère ou sa futur soeur, puisque dans la tête de l’enfant, le bébé « blesse » la personne la plus importante dans sa vie. De plus, l’absence de la mère pendant l’accouchement et le piteux état dans lequel elle se trouve dans les jours qui suivent peuvent accentuer davantage la jalousie.


Il n’y a pas que la jalousie toutefois. Après l’arrivée du bébé, le plus vieux peut également devenir possessif avec lui. Il veut trop en faire, au point ou cela peut devenir dangereux pour le petit. Heureusement, il y a des pistes de prévention et de solution.

Prévention avant l’accouchement

Suite à l’annonce de l’arrivée imminente d’un nouvel enfant dans la famille, la première chose à faire, c’est de s’asseoir avec l’aîné pour bien lui expliquer ce qui va se passer dans les mois à venir. Il faut être bien clair sur certains points, notamment en ce qui a trait aux nombreuses absences qui viendront et la douleur qui pourrait survenir. Il est bon de mentionner à l’enfant que vous avez eu les mêmes symptômes quand vous le portiez dans votre ventre, et que toutes les femmes enceintes doivent passer par là.

Prévention et solution après l’accouchement

Comme c’est toujours suite à l’accouchement que les signes de jalousie ressortent, il est nécessaire de continuer le travail entrepris pendant la grossesse. Lorsque votre plus vieux viendra vous rendre visite à l’hôpital, il peut être bon de lui donner un cadeau de la part du bébé. Même s’il est assez vieux pour comprendre que le cadeau ne peut vraiment venir de lui, il sera satisfait et se sentira toujours important. Dans les semaines qui suivent, il est recommandé d’impliquer le plus vieux et de lui accorder un certain rôle dans la prise en charge du bébé. De cette manière, il ne se sentira pas à l’écart et prendra plaisir à vous assister.

Même s’il n’existe pas de recette miracle, suivre ces étapes simples devrait diminuer grandement les risques de jalousie. Et n’oubliez jamais que partager de l’amour et partager du temps sont deux choses complètement différentes. Avez-vous d’autres trucs et conseils à partager? Laissez-nous vos commentaires!